L’HISTOIRE DE L’ EXPLOITATION

C’est à Puichéric que tout à commencé voici 60 ans, en 1959.

André Bergé venait s’installer sur l’étang de Marseillette à la demande de son frère qui travaillait déjà dans les fruits et légumes.

Son beau-père était de ces ouvriers italiens qui avaient creusé les canaux d’irrigation, toujours en service aujourd’hui, qui soulignent le paysage, dessinent les terres et les chemins. La famille réunie, un commerce de détail et de demi gros, de la production à l’achat revente commençait déjà très fort.

{

Je partais en camion tous les soirs et je montais jusqu’à Avignon, pour revenir ici le matin livrer les épiceries des villages.

Le travail n’a jamais effrayé personne dans la famille Bergé.

Les deux frères, Eric et Jean Luc reprennent l’exploitation dans les années 80, la développent et développent aussi la diversité des cultures.

{

Nous avons toujours essayé des cultures que les autres n’avaient pas dans l’étang. La pastèque ou la poire par exemple, pour nous adapter aux aléas du marché et aux caprices de la nature confie Jean Luc. 

Aujourd’hui, c’est son fils Adrien qui a repris l’exploitation :

 

{

L’ensemble de nos vergers et cultures sont encadrés par des techniciens indépendants, pour préserver la ressource en eau et garantir une qualité optimale de nos productions.

  Aujourd’hui c’est Adrien Bergé qui a repris le flambeau, et ce depuis 2012. Entourée de techniciens indépendants, l’exploitation a agrandi sa surface de culture en asperges, melons et pommes, produit désormais des poires de qualité  et reste à la pointe des techniques agronomiques en terme de production de raisin de table. L’occupation des sols donne de plus en plus de place à l’agriculture biologique par la  plantation de pommiers aux variétés adaptées, et entamant un maraîchage bio sur 1,5 ha.

L’objectif de ces productions désormais, est de fournir l’Épicerie de producteurs, l’Etal Bergé des Halles Prosper Montagné de Carcassonne, ainsi que les distributeurs locaux.

Bergé c’est aussi des produits transformés comme les purées de pommes et de pommes/poires, le vin bien sûr, mais aussi le pétillant de pomme et surtout le jus de pomme vendu sous le nom et le logo  « Bergé  Fruits et légumes depuis 1959».

L’ÉTANG DE MARSEILLETTE

L’étang de Marseillette est un ancien bras de mer, coupé du littoral depuis des millénaires et asséché au XIXe siècle à fins de culture. Il conserve en son sol des terres argileuses, sablonneuses ou calcaires, ainsi qu’il réseau d’irrigation aménagé au fil du temps, permettant une agriculture spécifique sur toute son étendue, soit 2000 ha partagées en 6 communes Audoises : Marseillette, Blomac, Puichéric, Rieux-Minervois, Saint-Frichoux et Aigues-Vives. 

L’eau, abondante, est partagée entre les exploitants et son utilisation est gérée de manière collective, encore aujourd’hui. Les nombreux canaux actuels irrigant l’ensemble des terres, ont été creusés par les immigrés Italiens, dont les beaux-parents d’André Bergé.